18 juillet 2024

Trois manières d’utiliser l’IA chez Numerama

Explorez l’impact concret de l’intelligence artificielle chez @numerama aux côtés de Julien Cadot, directeur des opérations au groupe Humanoid. Découvrez comment ils intègrent l’IA pour automatiser leur newsletter « Artificielles », condenser l’information à travers des résumés d’articles, et optimiser l’expérience d’achat avec des fiches produits automatisées. #IA #Numerama 🤖📰

⬛️ Boite noire ⬛️ Pour mon reportage chez Numerama, j’ai eu recours à l’IA pour la génération de sous-titres une fois la vidéo entièrement montée. J’ai utilisé la fonctionnalité de génération de sous-titres de l’application Capcut, qui s’avère rapide et comparable à celle d’Adobe Premiere. Cependant, bien que pratique, la génération automatique des sous-titres présente des lacunes telles que la ponctuation incorrecte, des mots mal compris, des erreurs de conjugaison et d’orthographe des noms propres, rendant la supervision humaine indispensable. La génération des sous-titres pour une vidéo d’environ 3 minutes est rapide, prenant environ 1 minute, mais les ajustements nécessaires peuvent prendre jusqu’à une heure. Malgré cela, il s’agit d’un gain de temps non négligeable. Par ailleurs, j’ai utilisé ChatGPT pour générer la description de ma vidéo. Les premiers résultats étaient trop longs et comportaient de nombreux emojis. Après avoir demandé à ChatGPT de raccourcir et de simplifier la description à deux reprises, j’ai dû apporter quelques modifications aux tournures de phrases pour obtenir un résultat satisfaisant.

Related Post